Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout doit s'apprendre comme s'il s'agissait, à chaque fois, d'un événement majeur de la vie.

par Mélanaï 18 Août 2011, 14:20 Gribouillages

DSC06902.JPG

 

<< L'effet cumulatif d'un enseignement en soi compulsif, et parfois sadique, a abouti à la notion selon laquelle rien ne saurait être valable sans effort. Dès l'enfance, on nous apprend à nous forcer. Si un enfant montre trop de facilité, on lui fera sauter une classe, ou on le surchargera de travail, à seule fin d'enseigner à ce malheureux "ce que signifie véritablement la vie" : aller au-delà du simple nécessaire uniquement pour être le meilleur, et ne devoir être satisfait de soi que si l'on se sent au bout de ses limites. Cette habitude nous a été à ce point inculquée que, lorsque nous faisons quelque chose simplement, nous avons l'impression que c'est un hasard et que ça ne devrait pas être aussi facile. Comme si la vie n'était pas censée être facile. Nous allons même jusquà refaire la même chose, en nous assurant, cete fois, de nous donner autant de mal qu'à l'accoutumée pour nous convaincre de l'avoir vraiment fait. Cette habitude est difficile à éliminer, car l'environnement culturel est là pour l'entretenir. Elle est même saluée comme un signe de forte volonté. Mais la volonté n'est nécessaire qu'en l'absence d'aptitude. Apprendre, selon moi, ne consiste pas à exercer sa volonté, mais à acquérir la faculté d'inhiber les actes parasites, et celle de gérer des motivations claires, que confère une bonne connaissance de soi.

 

Ce n'est sans doute pas par hasard si tous les créatifs ont leur propre façon de faire. Les peintres, les mathématiciens, les compositeurs, et tous ceux qui font un travail intéressant n'ont pas la science infuse. Il leur a fallu apprendre à peindre, à raisonner et à composer, mais ils l'ont fait autrement, et non comme on le leur avait enseigné au départ. Ils ont beaucoup travaillé avant d'en arriver à bien se connaître et à jouir d'une spontanéité qui leur permette d'exprimer leur personnalité. De tels êtres n'échappent pas à la compulsion, loin de là ; mais la valeur qu'ils en retirent vient du caractère authentiquement spontané de leur création, d'où la différence. >>

 

 

La Puissance du Moi, Moshe Feldenkrais

 

Pix : Le Tempinou en train de se former à l'acrobatie, par plaisir d'apprendre créativement

commentaires

Quichottine 23/08/2011 20:33


Chacun devrait pouvoir aller à son rythme... :)


Mélanaï 23/08/2011 21:44



Sans effort ni frustration !



Haut de page