Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On s'était dit rendez-vous dans dix ans... Nous y voilà !

par Mélanaï 31 Décembre 2009, 19:29 Une belle lisse poire au quotidien

DSC02361.JPG


Le glas de la fin des années 2000 est sur le point de sonner. Voilà dix ans déjà que nous avons rejoint le clan des 2. On ne pourra bientôt plus dire les années 20 sans préciser à quelle centaine elles appartiennent. Qu’as-tu fait ces dix dernières années ? Qu’as-tu fait de toutes ces journées ?  As-tu changé la face du monde ? As-tu au moins changé ta vie ?

 

En dix ans, j’ai eu le temps d’arrêter le volley & de reprendre le volley, parce que c’est inéluctablement ce qui m’ancre ici-bas. C'est sur le terrain que j'ai fait mes plus belles rencontres d'amour d'amitié. J’ai arrêté de dessiner. J’ai appris à réapprivoiser mes crayons. Je me suis mise à la Bande dessinée. J’ai ouvert un blog BD. J’ai découvert la magie des mots à travers les RPG. J’ai rencontré des personnes formidablement meraviglious grâce à cet atelier d’écriture sur la toile. Essentiellement Mama. Ainsi que ‘Will’, ma belle-femme, ‘Pamela’ et Aurélie. Ils font toujours partie de ma vie. J’ai écrit des poèmes. Je ne sais plus écrire de poèmes. J’ai écrit des nouvelles. J’ai écrit mes rêves, mes peurs, mon joyeux quotidien. Mes rédactions enchantaient mes professeurs de français.


En dix ans, j’ai eu le temps d’arrêter la danse de salon. Reprendre la danse de salon, pour de nouveau arrêter. Commencer le jazz à la place, parce que le rythme est désormais ancré dans mon code génétique. Finalement y mettre un terme après une blessure sérieuse. Contempler mes chaussures Capezio et me dire que dans la prochaine dizaine, ça se pourrait bien que je les rechausse.

 

En dix ans, j’ai eu le temps de laisser mon cœur chavirer pour une bonne ribambelle de connards blonds curly. Sur cette période, je n’ai craqué que deux fois pour des bruns. J’ai cru trouver mon Envers de moi mais nous étions à l’envers de nous-mêmes. J’ai eu des amis de passage. Des amis de vacances. Des amis plus vieux que moi. Rarement du même âge. J’ai eu des amitiés révolues. Des amitiés qui durent contre vents et marées. Des amitiés instables. Des amitiés sincères. Des amitiés nouvelles. J’ai rencontré des âmes sœurs. Des âmes jumelles.

 

En dix ans, je me suis cassé le majeur en jouant au tas de merde. J’ai attrapé un fer à souder chauffé à blanc à pleine main. J’ai eu droit à une luxation de la cheville qui a cassé mon péroné en endurance. Je me suis cassé le petit orteil en tapant dans une porte. J’ai eu une dizaine d’entorses de cheville. Je me suis déchiré l’ischion gauche. Je me suis luxé l’index. On m’a retiré les quatre dents de sagesse d’un coup sous anesthésie locale. J’ai eu deux sciatiques et trois torticolis. Mon chien m’a cassé un bout de dent.

 

En dix ans, je me suis teint les cheveux en rouge. J’ai pris plus de vingt centimètres. J’ai eu des béquilles. J’ai dansé sur des tables. Je suis montée au deuxième étage de la Tour Eiffel. J’en suis redescendue par les escaliers en pensant me faire happer par le vide. J’ai menti. J’ai pleuré. J’ai aimé. J’ai ri. J’ai eu les cheveux courts. J’ai eu les cheveux longs. J’ai passé mon Bac et mon permis. J’avais peur de casser les bébés. Je suis folle de ma nièce. J'ai eu peur de la vie. J'ai réalisé des rêves. J'en ai construits d'autres. J’ai eu mes courtes mais inévitables périodes Britney, Avril Lavigne, Un dos tres. Bénabar, Aldebert, Grand Corps Malade, Renan Luce et Grey’s Anatomy les ont remplacés depuis longtemps. J’ai eu ma période Hayden Christensen ; je suis même allée le voir à la montée des marches à Cannes pour la projection de Revenge of the Siths. Je n’ai jamais été hystérique comme les autres filles à l’adolescence. Je n’ai jamais eu d’acné et Dieu m’en préserve ^^ J'ai pris mon envol. J'ai vécu dans deux appart's différents. J'ai refait ma carte d'identité.

 

En dix ans, j’ai été ramasseuse de balles aux Championnats du Monde Junior de beach volley. J’ai été marqueuses aux Internationaux de Beach Volley. J’ai rencontré Monsieur Cès. J’ai pioché le bon du premier coup ; celui qui a eu l’avenir le plus prometteur. Je lui ai fait deux carnets de supporting et une BD. J’ai suivi tous les matches de ses paires successives. J'ai été aphone. J'ai rencontré des gens supers. J’ai fait marcher mes relations pour faire la marque de leurs matches au Lavandou. Je suis allée mater du ballon rond à Marseille. Je suis allée les encourager à Paris. Je me suis fait poser un lapin à Rome. Je suis entrée dans un studio de radio. Je suis allée aux finales du championnat de France 2009.

 

En dix ans, je suis allée à Pistoia dans la famille. A Brugges et Zebbruges. Au carnaval de Venise. A Rome. A Londres. Je suis allée dans l’Aine pour rencontrer tous les Robeau de France à une cousinade organisée par ma sœur. Je suis allée à Disneyland Paris deux fois. Je suis allée au Futuroscope. J’étais à Paris quand Londres a gagné les Jeux Olympiques 2012. Je suis entrée au collège, au lycée puis à l’université.

 

En dix ans, je suis allée voir sur scène, pêle-mêle Bruel, Marc Lavoine, Raphaël, Bénabar (x 2), Lord of the Dance, Mayumana, Renaud (x 2), Eros Ramazzotti, Goldmann, Les Enfoirés (x 2), Axelle Red, MAP, Riké, Hélène Ségara, Notre-Dame de Paris, Cantabile.

 

En dix ans, on m’a surnommée Ninette, Pepette, Haydy, Reinette, Brandon, Poulette, Minnie, TIGERR, Centralou Ninja, Ragondette, Tongueuse, Papette, Kirjava, Daemon et j’en passe.

 

Il y a dix ans je voulais être peintre. Elodie déménageait. Les Anglais débarquaient. On avait les premiers euros. Internet n’était pas illimité et on ne pouvait pas téléphoner en même temps. Ma sœur avait son premier téléphone portable. On était sous Windows 98. On avait enfin notre piscine creusée. J’étais amoureuse de Dark Vador.

 

Il y a dix ans, j’étais sur la Croisette de Cannes, un verre de champomy à la main, les yeux rivés sur le feu d’artifice lancé au-dessus de la mer.

 

Zic : La chanson qui surpasse toutes les autres pour ces dix années. Celle qui me rappelle tout. Celle qui m’a accompagnée dans la plupart de ces événements. Maria Maria, Carlos Santana.


commentaires

Haut de page