Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'attachement mène à la jalousie. A l'ombre de la convoitise il grandit.

par Mélanaï 21 Mai 2012, 08:00 Gribouillages

51284340_p.jpg

 

On en revient toujours au même mythe.

 

Perséphone et Hadès.

 

Perséphone a un problème. Si elle est avec les siens, elle ne peut pas voir celui qu’elle aime. Si elle est avec celui qu’elle aime, elle ne peut pas voir les siens. Quelle que soit la situation, elle n’est que la moitié d’elle-même.

 

Six mois sous terre aux Enfers. Six mois sur terre chez les siens. Mais comment fait-elle ? Toujours en transition vers ailleurs, elle n’a pas vraiment de chez elle. Elle passe du tout au rien, du jour au lendemain.

 

Comment parvient-elle à construire quelque chose de durable ?

 

Hadès, sans cesse occupé à gérer les Enfers, promet à Perséphone qu’il fera de son mieux pour lui accorder plus de temps. Au début, cette situation arrangeait Perséphone. Elle qui avait peur d’Hadès, elle qui ne l’avait finalement pas choisi, ne savait pas comment être avec lui. Mais au fil du temps, celle qui se disait indépendante et solitaire, a fini par apprécier la compagnie d’Hadès.

 

Il l’aime, elle n’a pas de doutes à avoir là-dessus. Mais les jours passent et rien ne semble changer. Car dans ses Enfers, Hadès a perdu la notion du temps. Pour lui, il n’y a plus de différence entre une seconde et l’éternité. Perséphone ne peut jamais prévoir quand elle pourra le voir. Elle est devenue celle qui attend constamment.

 

Et Perséphone sait qu’elle est prisonnière. Elle aurait beau vouloir mettre fin à cette histoire, elle ne peut pas. Cela ne sert à rien. Il reste quelque chose qu’elle n’a pas compris pour se libérer et transformer sa relation pour la vivre pleinement. Sans quoi elle retombera inlassablement sur un autre Hadès.

 

Et tout recommencera, encore une fois.

commentaires

Quichottine 19/06/2012 21:03

Eh oui... mais il faut dire que lorsqu'elle aura compris, elle fera sa propre vie où il n'aura que la place qu'il peut lui donner.

Douce soirée, Mélanaï.

Mélanaï 13/07/2012 14:57



Pas facile pas facile, Perséphone a tout de même tenté de quitter Hadès deux fois, aveuglée par la colère elle a cru qu'elle le détestait, elle a semé le chaos aux Enfers... finalement la
relation s'est apaisé et équilibrée, avec de la communication on arrive à tout. Mais la voilà désormais rentrée chez elle, en France dans sa famille. Elle a le coeur triste et en même temps
heureux, elle se demande pourquoi elle ne peut pas vivre pleinement avec eux et lui en même temps. Fichue distance !


 


Belle fin d'après-midi d'été Quichottine.



Haut de page