Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces papillons qui ne prendront jamais leur envol

par Mélanaï 20 Juin 2011, 16:57 Défis

DSC06464.JPG

 

 

En ce moment je m'occupe de la reproduction des bombyx mori au Conservatoire du Patrimoine de la Garde Freinet. Lorsqu'ils sortent de leur cocons, ces papillons ne vivent qu'une petite semaine. Leur système digestif s'est atrophié pendant la métamorphose et ils ne peuvent plus s'alimenter. Ils ne peuvent plus voler non plus, car leurs ailes sont trop petites.

Il faut isoler les couples qui se forment afin de permettre à la femelle de pondre avant de mourir, sinon elle est sans cesse sollicitée par des mâles qui l'épuisent sans lui laisser le temps de pondre. L'accouplement dure une journée, voire deux et il ne se passe pas grand chose de plus que sur la photo. C'est à peine si on parvient à les voir respirer (contrairement aux chenilles bombyx).

 

Je trouve ça tellement gracieux et en même temps si éphémère.

 

Je pourrais passer des heures à les observer. Je m'émerveille devant les séquences que j'ai filmée et que je vais exploiter. J'ai même dans l'idée de venir tôt le matin pour parvenir à filmer une éclosion de cocon.

 

Vendredi dernier j'avais une animation vers à soie avec des CE1 et quoi de mieux pour une classe que d'avoir un élevage de vers à soie. En quarante jours, on voit les oeufs éclore, les chenilles quadrupler leur taille, muer, puis on voit le cocon se former, on devine la métamorphose, on guette l'éclosion du cocon, pour finalement assister à l'accouplement et à la ponte. Les dessiner. Les écouter. Les observer. C'est un bon moyen d'aborder la vie et la mort avec eux.

Beaucoup n'étaient pas d'accord sur le principe d'ébouillanter les cocons avant leur éclosion afin d'avoir de la soie. C'est vrai qu'avec du recul, c'est légèrement cruel. Mais quand on sait que de toute façon ils mourront... et qu'ils ne peuvent s'émanciper de l'homme...

 

Je n'aurais pas cru comme ça en arrivant, mais ces p'tites bêtes sont un bon moyen de remise en question.

 

Et je vais poursuivre ce travail en achevant le cd-rom et le livre-guide d'élevage en projet pour le Conservatoire.

 

Je le dois bien à ces papillons qui ne pourront jamais prendre leur envol. Pour que leur observation permette aux enfants de déployer leurs ailes.

commentaires

Quichottine 03/07/2011 09:43


Des moments qui invitent à la réflexion, je suis touchée que tu t'y attelles ainsi.

Merci pour ce reportage.

Passe une belle journée, Mélanaï.


Haut de page