Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fidèle au poste pour l'étape Marseillaise

par Mélanaï 19 Juillet 2008, 09:36 Carnet de bord d'une supportrice officielle

Un mois pile poil après mon escale à Paris pour soutenir les Brothers, j'ai évidemment répondu présente à l'étape de Marseille. J'avais étudié comment m'y rendre sans avoir à affronter la jungle de la ville et j'ai finalement opté pour le bus. 1 euro le trajet, c'est assez intéressant. Surtout qu'ils venaient d'ouvrir une nouvelle ligne, Aix-La Joliette, pas très loin du nouveau lieu pour le Beach. Tout semblait perfect. Oui mais, pour ceux qui suivent mes aventures Cèssiennes depuis leurs débuts, vous savez que ça ne pouvait pas se passer aussi bien que ça.

Petit rappel n°1 pour les néophytes :
 il se passe toujours quelque chose pour mettre mes nerfs (ou ma foi ? =D) à l'épreuve. Quelques exemples : ils sont pas sur la liste des inscrits, le Lavandou est annoncé annulé, le tour de France passe par Marseille et l'accès au Prado est fermé, etc...

Donc, forcément, il fallait bien qu'ils se mettent à faire des travaux à l'arrêt de bus où je devais m'arrêter, et ils le déplaçaient beaucoup trop loin pour moi. Je me suis donc résolue à prendre la navette Aix-Marseille qui s'arrête à la Place Jules Guesde. Rien que 30 minutes de marche pour arriver au J4, ça met de bonne humeur en plein cagnard =D j'ai fait ça mercredi et jeudi, mais faut pas rêver. Le vendredi, les frères jouaient à 9h j'allais pas prendre le bus à 7h30 du mat', pis en plus j'avais envie de rester tard le soir sans avoir à me demander si j'allais arriver entière à la gare routière ^^ j'ai donc pris ma Mimi-Cracra (l'eau elle aime ça !)



Pour ce qui est du supporting, je suis montée en grade grâce à mon petit Gigi et j'ai donc passé la majeure partie de mon temps au carré VIP de la FFVB, à l'ombre (détail assez notable quand on fait du 9h-19h). Mais en bonne et vraie supportrice de mes petits Cès, c'est dans les tribunes en plein soleil que j'ai passé leurs matches !

A peu près la seule à crier à plein poumons du début à la fin, à applaudir si fort que ma bague m'a fait un bleu au doigt XD, j'étais assez mal aimée par mes compatriotes du siège bleu. Comment vous dire... à chaque fois que j'ouvrais la bouche ils se tournaient tous vers moi et me dévisageaient dédaigneusement l'air de dire 'Elle est complétement tarée cette pauvre fille à crier comme ça pour des blonds qui jouent, elle s'y croit trop celle-là, c'est bon c'est rien que du beach' Le summum fut tout de même au match de 9h du vendredi, où nous étions quatre pelés et un tondu dans les tribunes, pas de musique ni de commentateur. On a dû m'entendre crier jusqu'aux terrains annexes. ^^ Et maintenant je parle comme un extraterrestre, ma voix n'est toujours pas revenue. Je suis quand même très fière de mes progrès en la matière, l'an dernier, j'étais accompagnée et j'osais à peine crier. Alors que là j'étais seule jetée dans l'arène et j'ai crié à en perdre le souffle sans me poser de questions. Ces petits m'aident à repousser mes limites toujours plus loin ! C'est quand même pour un certain blond que je suis depuis maintenant 5 ans que je me suis mise au dessin, au scrapp-booking, que j'ai développé ma technique photographique, que je suis allée parler à un inconnu que je ne connais pas pour faire ma carte de bus, que je me fais violence pour oser aller le voir et que maintenant j'appréhende plus du tout =) J'espère cependant qu'il y aura un Lavandou (et eux accessoirement ^^) pour prendre ma photo annuelle que je n'ai toujours pas faite... (j'oublie à chaque fois, à vrai dire, j'en serais presque à oublier mon prénom, j'en oublie même de manger ^^)



J'ai quand même réussi trouver au hasard d'un terrain les brothers qui finissaient de s'échauffer et réserver un moment dans la vie over-bookée de star de Kevin =D 'après le match' me dit-il, mais 'après' ne dit pas où et quand, et vue la taille du site c'était quasiment mission impossible, et s'ils gagnaient et jouaient encore un match, c'était carrément croire au Père Noël. Après de petits papotages d'avant échauffement, et que tout fut fini pour eux, j'ai commencé à me dire que le 'après' se transformerait en prochaine fois, étant donné qu'on se rate toujours à une seconde près. Sauf que la prochaine fois risquait d'être loin, avec la situation précaire du Lavandou. Mais c'était sans compter sur le "deus ex machina" qui clôture toujours nos rendez-vous !

Petit rappel n°2 pour les néophytes : c'est toujours quand je crois que les carottes sont cuites que la situation se renverse, qu'il apparaît d'un coup d'on ne sait où et qu'il m'accorde un sacré bout de son temps et de sa gentillesse =) Et j'ai beau savoir que ça se finira bien, parce que ça se finit toujours bien, même dans les situations les plus improbables (à 00h30 au glacier du Lavandou for example ^^), il y a toujours un moment où je perds la foi.

                                                            . . . . o O o . . . .

Ils ont merveilleusement bien joué, pour tout vous dire, je les avais jamais vus aussi bien jouer ! Et ça fait plaisir de voir les progrès de mon tit Kevin depuis son premier Lavandou =) Et Andy, en deux ans, ce sont des progrès phénoménals également ! C'était plein de force et de complicité dans leur jeu, c'était beau à regarder. Contre les Brésiliens, je crois que j'ai jamais été autant investie dans un match ; parce que pour me faire larmouiller pour du beach, faut quand même y'aller assez fort ! Ils ont bel avenir devant eux mes petits, avec pour projet Londres 2012 (même que s'ils y vont, on ira crier pour eux ! hein Mama =) ) Ils ont le caractère et la force nécessaires pour y arriver. Pis ils ont un super staff qui les encadre. Pis ils ont une super supportrice officielle qui crie à en être aphone et qui étudie les problèmes de malédiction des couleurs des maillots, c'est pas anodin (huhuhu ^^) J'crois même que pour les quatre saisons à venir je vais battre mon record pour les déplacements ! Après tout, on n'a qu'une vie et c'est à chaque fois une nouvelle expérience, une nouvelle aventure enrichissante =) 

Et p'tet que ça se dit pas ; au fond j'm'en moque un peu. Qui fait du sport comprendra. Putain, mais qu'est-ce que je les aime ces petits-là...

                                                           . . . . o O o . . . .

Ps : article qui ne résume que le dixième de tout ce qui s'est passé, mais ça, si vous l'avez pas vécu, ça peut même pas se comprendre. Les Ces ça se raconte pas, ça se vit

commentaires

charlotte 22/07/2008 20:32

oh tu as pas mis la choré, ni celle que j'aime bien!!^^
et ouai les cés et toi tte une histoire, remplie de péripéties...

Haut de page